Le lâcher-prise… Quelle douce prise de tête !


S’il y a bien un truc qu’on a l’impression de maitriser à la perfection mais qui nous revient en pleine tronche c’est bien ça ! En tout cas pour ma part…

Je suis d’un naturel plutôt anxieux dira-t-on, voire carrément psychopatologiquo-flippée de la vie. Ça s’est traduit dans mon comportement avec la nourriture et j’en suis arrivé à compter chaque calorie que je mangeais mais comme je faisais aussi beaucoup de sport pour optimiser la moindre minute de libre que j’avais dans mes journées, je comptais également les apports en protéine mais pour ne pas prendre trop de masse il fallait aussi compter les glucides bien sûr !!!! Je surveillais aussi mes finances de très près, quitte à aller voir mes comptes presque tous les jours pour m’apercevoir avec effrois que mon argent diminuait au fil du mois « Mon dieu… Vivre ça fait perdre de l’argent… Je cours à ma perte !!! »

Encore une fois, on se conditionne à vivre dans la peur loin de l’amour, à penser que rien n’est gratuit, que s’il nous arrive quelque chose de merveilleux, on va devoir le payer de l’autre côté et que la vie c’est pas le pays des bisounours (celui-là je peux vous dire qu’on me l’a sorti des milliers de fois !!!). Du coup, moi en tout cas, je vivais et je vis encore dans une peur constante du manque (argent, temps, boulo et même nourriture ou boisson (à un apéro je vais boire super vite et me goinfrer pour être sûre que quelqu’un ne prenne pas tout… comme moi !)) ou au contraire dans la peur du trop (trop de boulot et peur de pas assumer, trop de poids, etc). Le problème c’est qu’étant donné que tout est énergie, nos pensées le sont et elles sont puissantes surtout quand on y croit beaucoup, on envoie ces pensées à l’univers et que fait l’univers de nos pensées… Bein il les matérialise et si on lui envois : « ça y est j’ai plus d’argent… Je vais pas m’en sortir, je suis vraiment trop nul, je sais pas gérer mes finance ! » c’est ce qui va arriver ! Parce que notre petit égo chéri nous murmure à l’oreille tout ce qu’on n’a pas envie d’entendre mais qu’on a bien gravé dans nos cellules depuis qu’on est en âge de comprendre qu’on a rien à rien sans rien ! ;)

Du coup, en théorie il faudrait pouvoir être dans le lâcher-prise (pas faire du lâcher-prise ou dire du lâcher-prise mais bien être dans toutes nos petites cellules) et pouvoir avoir assez confiance en nous et en la vie, la source, l’univers ou Dieu (peu importe vu que de toute façon nous sommes tout et tout est nous…) pour savoir que tout est calibré pour notre mission et que rien de mauvais ne pourra nous arriver. Dans ce cas-là on sait que la vie est un jeu, qu’on est là pour expérimenter et quand rien n’est grave on est vachement moins flippé quand même ! Du coup on peut envoyer des demandes à l’univers et si elles sont en adéquation avec notre âme, qu’elles sont faite avec le cœur et qu’on les envois sans crainte en y mettant juste de l’amour, sans attente (dans l’attente il y a de la peur, la peur que ça n’arrive pas…) et bien tout arrive ! En gros on est super doué pour s’envoyer plein de bâtons dans les roues mais quand il s’agit de nous aimer et de faire des choses pour nous, là ça coince… Alors on se lâche le haricots et on se laisse vivre en confiance ;) !


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents