T'énerve pas... C'est juste tes vieilles (très vieilles) casseroles...

J'avais envie aujourd'hui de vous parlez d'un sujet un peu moins fun que d'habitude, quoique tout dépend du point de vue depuis lequel on l'observe... Comme tout le reste ;)

Les blessures de l'âme... Ce sont de vieilles blessures qui nous empêches d'être réellement nous-même, elles sont aux nombres de 5: le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice. C'est 5 blessures engendrent chacune des conséquences plus ou moins grave qui sont des masque qu'on revêt pour se protéger mais qui vont finalement nous embêter plus qu'autre choses: Pour se protéger du rejet nous deviendrons fuyant, pour se protéger de l'abandon nous deviendrons dépendant, pour l'humiliation ce sera le masochisme, pour la trahison le contrôle et pour l'injustice la rigidité.

C'est un peu compliqué à comprendre, je suis d'accord, et c'est surtout difficile d'arriver à prendre assez de recul pour pouvoir se rendre compte que nos souffrances ne viennent finalement que de nous-même, que c'est nous qui permettons ces douleurs et que les réflexions des autres ne sont souvent pas ces accusations ou ces coups de poignards que nous ressentons de leur part. C'est simplement que nous avons des choses qui ne sont pas guéries à l'intérieur de nous et que certains sujets abordés effleures plus ou moins fort ces blessures, ces choses non-guéries. Et un coup, même très légers sur une blessure encore ouverte peut faire un mal de chien! C'est pour ça que nous développons des masques et que nous commençons à jouer un rôle qui n'est pas nous, en pensant ainsi pouvoir se protéger de ces blessures. Si je souffre d'une blessure de rejet par exemple, j'ai super peur que les gens ne m'aiment pas, ne m'accepte pas comme je suis, du coup je vais essayer de devenir quelqu'un d'autre, quelqu'un de plus cool, de plus rebelle, de plus "je ne sais quoi encore" que les gens aimeront surement plus, du moins c'est ce que j'imagine. Seulement je vais finir par me perdre dans ce rôle et ne plus savoir comment réagir en face des gens qui ne savent plus à qui ils ont affaire... Et tout part en cacahuète, on fuit au lieu de se demander ce qui coince... C'est bien plus simple de faire l'autruche et de rejeter la faute sur les autres... Mais ça ne nous fait pas avancer d'un yota et on reste dans notre rancœur et notre mal être...

Il faut souvent un électrochoc pour arriver à voir la situation sous un nouveau jour... Je vais vous expliquer ça en prenant mon propre exemple... J'ai souffert d'une blessure de rejet qui a fait que pendant toute ma scolarité primaire j'étais passablement seule mais ça ne m'a pas posé problème jusqu'en secondaire... Là, ça a été bien plus difficile. Je devenais malade à l'idée de passer pour la "bizarre", la ringarde ou d'autres trucs encore plus durs à la période de l'adolescence. Çà me foutait tellement les j'tons qu'on puisse se foutre de moi que j'ai décidé de suivre le "move", de vendre mon âme au diable et de faire le mouton. J'ai commencé à fumer, à boire, à sortir et tout ce qui va avec... Je voulais juste être populaire, peu importe si ça me convenait ou pas... Je hurlais haut et fort que j'en avais rien à carrer de ce que les gens pouvaient penser de moi mais en fait je me disais que les autres trouveraient ça tellement génial de penser que je n'en avais rien à faire alors que je voulais juste leur dire: Aimez MOI!!!!! (tordu quand même!). J'ai continuer de tracer ma route en devenant une autre personne pratiquement à chaque fois que j'étais avec un autre groupe de gens... Un caméléon... Et ça marchait plutôt même bien, à chaque nouvelle rencontre avec de nouvelles personnes, ça matchait! J'avais développé une sorte de facilité à devenir en surface la personne que les gens souhaitait que je sois, ou plutôt la personne qui reflétait une image d'eux qui leur plaisait... C'était juste de la manipulation en fait... Mais ça ne fonctionnait qu'avec les gens avec qui j'avais des rapport amicaux, de surface. Plus le temps avançait et plus mes rapport avec les gens qui m'étaient vraiment proches devenaient compliqués. J'étais sans cesse dans la confrontations pour les tenir à distance de mon vrai MOI mais quand ils mettaient le doigt sur de vrais problèmes de fond, ça partait vraiment vrille... Je me suis éloignée de ma sœur pendant un certain temps, simplement parce qu'elle me renvoyé à cette réelle image de moi que je désirais tant fuir... Et j'ai bien failli perdre mon mari de la même manière. Jusqu'à ce que je réalise quoi soit toutes mes relations de fond avec les gens étaient vouées à l'échec, soit je décidais d'aller voir au fond de moi pourquoi je réagissais toujours de manière à me faire souffrir, à me poser en victime et à me lamenter sur mon sort...

Ca à été le début de mon histoire d'amour avec moi-m'AIME et avec les autres <3

Je vous ai joins le liens du site qui m'a énormément aidé à me comprendre

http://www.revelessencedesoi.com/article-les-5-blessures-d-ame-ou-existentielles-description-masque-utilise-cles-de-guerison-vous-re-c-78472652.html

Et je ne peux que vous conseiller la lecture de "La guérison intuitive"


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 by The Animal Clinic. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now