C'est celui qui dit qui est!…


Après ces fêtes de Noël qui furent presque une révélation pour moi, j’avais envie de vous parler des relations avec les autres.

C'est juste une autre manière d'aborder le dernier poste mais je pense que c'est intéressant et moi ça m'aide à y voir plus clair...

Avant mon big bang spirituel, je divisais mon entourage, généralement en trois parties : Je l’ad-dore ! Je l’aime bien et… j’y peux rien c’est plus fort que moi je peux pas l’encadrer…

Les « je l’adore » étais des personnes qui non seulement dégageaient quelque chose de très agréable en leur compagnie mais qui en plus et en général, sont du même avis que moi, voient les choses comme moi, ne me contredisent pas et me renvoie une image de moi que j’aime…

Les « je l’aime bien » étaient à peu de choses près les même relations que les précédents mais peut être un poil moins révélateur de ma propre image acceptable pour moi-même ou alors d’avis divergents du mien mais ne l’exprimaient pas trop fort ou pas trop violemment.

Les « j’y peux rien c’est plus fort que moi je peux pas l’encadrer » étaient des gens chez qui un certain je ne sais quoi dans leur comportement m’était insupportable… Souvent je ne pouvais même pas l’exprimer mais c’était viscéral. Ou alors il arrivait aussi que je puisse très bien identifier ce grain de sable qui les rendait tellement insupportable (il est tellement égoïste… Il pense qu’à lui… Il est obligé de copier tout ce que font les autres pour exister…), mais parfois c’était simplement par ce que je me sentais mal à l’aise en face d’eux… Vraiment mal, vous savez ?! A ne pas savoir comment réagir à leurs interventions….

Ok, c’est sympa d’être avec les gens avec qui on se sent bien mais parfois on n’a pas le choix de côtoyer des gens « j’y peux rien c’est plus fort que fort que moi je peux pas l’encadrer »… On fait comment alors ? Bein, on se rend malade rien qu’à l’idée de devoir passer 15min avec eux et on est encore sur les dents 3h après la « confrontation »… Déjà qu’on fait un effort surhumain pour les supporter, ils nous font chier encore après ! Bon… Comment faire alors ? Prendre sur soi et fermer sa gueule pour bien intérioriser toute cette colère ?! Ouiiiiii, excellent idée, vive les ulcères!!!! Si on cherchait juste à savoir POURQUOI, ça passe pas avec ces gens-là ??

Je m’explique :

  • Je peux pas le voir, je me sens hyper mal quand il est là. Je sais pas comment je dois être (sous-entendu comment réagir pour qu’il me trouve sympa et qu’il m’aime bien !), à coup sûr il me balance des pics et essaie de me descendre devant tout le monde !

  • Essayes d’être juste toi-même ma p’tite, c’est parce que tu en fais un plat pour essayer de plaire que tu sais pas comment réagir… Si tu étais véritablement toi-même, tu ne te demanderais même pas comment tu dois être ! Si tu t’acceptais et que tu t’aimais tu n’aurais pas besoin de savoir qu’il t’apprécie.

  • Je le déteste, il est hyper arrogant et égoïste… Il se croit au-dessus de tout le monde et te juge tout le temps !

  • C’est pas simplement un reflet de toi-même que tu n’acceptes pas ?! Pourquoi l’égoïsme et l’arrogance te dérange tellement ? Si tu étais au clair avec ces défauts, que tu ne te sentais pas menacée par eux, tu ne les remarquerais pas autant ! Acceptes les chez toi, mets la lumière sur ces défauts que tu refuses de voir et tu verras, ils ne te dérangeront plus chez les autres.

  • Je le supporte pas, c’est tout… Il me fout les nerfs sans rien faire !

  • C’est peut être juste que cette personne te renvois une image de toi qui te déranges, que tu n’acceptes pas. Elle engrange chez toi un mécanisme que tu ne gères pas et qui t’échappe. Mais si tu t’aimais inconditionnellement et que tu t’acceptais comme tu es, tu ne réagirais pas de cette manière.

Tout ça pour vous démontrer qu’il n’existe pas de gens qu’on aime ou qu’on déteste selon les principes de notre société. Il n’y a que des êtres humains (et j’en suis un bel exemple…) qui ne savent pas s’aimer eux-mêmes et toute nos relations, surtout les plus compliquées, sont là pour nous apporter de la lumière là où nous en avons besoin, sur nos côtés sombres et nos blessures, pour pouvoir ensuite les mettre en lumière, les reconnaitre et les aimer… Nous aimer !

Il existe aussi bien sûr ces relations où tout est facile, tout est simple et où la lumière se fait plus en douceur. Des âmes qui se reconnaissent et où un lien unique se recrée. Je dis recréer parce que je pense que ce sont des relations où les âmes se retrouvent après s’être quittée dans une autre vie. A mon avis, les relations de type amoureuse entre des âmes qui se sont déjà connue sont très peu nombreuses parce que deux âmes qui se connaissent déjà ne peuvent pas suffisamment se faire évoluer et une relation intense entre deux âmes déjà connue l’une de l’autre deviendrait vite fade sauf si… Car tout est possible !

Mais c’est tellement magnifique quand deux âmes ou plusieurs, qui s’étaient déjà connues étroitement avant se retrouvent et se reconnaissent ici. J’ai la chance d’en avoir retrouvé plusieurs <3


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square